Une victime de viol qui ne se debat pas, ca ne veut gui?re dire qu’elle consent

  • このエントリーをはてなブックマークに追加

Une victime de viol qui ne se debat pas, ca ne veut gui?re dire qu’elle consent

LE PLUS. “on m’a violee a 55 ans et je n’ai pas crie”. C’est le temoignage publiee par Beverly Donofrio, le 13 aout soir, en reponse aux stereotypes persistants qui pesent sur les victimes d’agressions sexuelles. La psychiatre Muriel Salmona decrypte des mecanismes qui peuvent expliquer l’etat de sideration dans lequel se trouvent les gens agressees.

Edite avec sebastienbillard Auteur parraine via evigoureux

Illustration dans le viol (R.BEN ARI/MAXPPP).

A toutes celles et ceux qui paraissent encore tente-e-s de dire, ou de se dire en leur for interieur, Lorsque l’on leur rapporte un viol : “pourquoi n’a-t-elle gui https://datingmentor.org/fr/nobody-review/?re crie, ne s’est-elle gui?re debattue, n’a-t-elle pas fui ?”, “moi, a sa place, jamais je ne me serais laisse faire !” ; et si la victime est un homme : “comment est-ce possible ?”, Beverly Donofrio un repond dans son excellent article “J’ai ete violee a 55 ans et je n’ai jamais crie”, concernant Slate.fr.

Mes stereotypes ont la vie dure

Pourquoi ces gens ont-elles de fausses croyances aussi tenaces ? Convenablement, elles n’ont jamais beaucoup d’imagination et sont tres mal informees sur la sideration traumatique, et, au pire, elles adherent au deni d’une realite des viols et aux stereotypes sexistes, en sont complices et projettent la culpabilite sur la victime.

Notre minimum pourrait i?tre deja qu’elles se representent le risque encouru par la victime face a un violeur arme ou non qui menace sa life, a un violeur dont la determination criminelle et la haine en font un individu vraiment dangereux (les victimes decrivent presque toutes un regard de tueur qui les a tetanisees), a un violeur qui les nie, nos chosifie, les humilie et veut jouir de leur detresse.

Beverly Donofrio nous le rappelle, lors d’un braquage, d’un cambriolage, la premiere recommandation que l’on fait reste de ne surtout que dalle tenter, de se soumettre et d’obeir en raison des dangers graves encourus.

Faudrait-il, Afin de laver une victime de viol de tout soupcon de consentement et de complicite, qu’elle soit grievement blessee ou morte ? Mes stereotypes catastrophiques ont notre vie beaucoup dure…

Ensuite, ces individus pourraient reflechir a et cela se passe dans la tete du violeur plutot que de se focaliser sur la victime et sur votre qu’elle a fait ou n’a gui?re fera. Elles pourraient se rendre compte qu’il s’agit d’un predateur qui, tres rarement, agit de facon impulsive, mais qui, tel un chasseur, premedite, organise une traque, affute ses strategies et attend le heure.

Un etat de sideration qui paralyse la victime

Les scenarios qu’il imagine font deja part de sa jouissance perverse. Et dans ses strategies, il va elaborer des plans Afin de pouvoir commettre le crime en meilleures conditions, et faire en sorte que la victime ne puisse pas crier, ni se debattre ou fuir, ainsi, que personne ne puisse venir la secourir.

S’il connait la victime (ce qui est la situation dans pres de 80% des viols), il va organiser son impunite en lui imposant le silence, en la manipulant, en l’embrouillant, en faisant en sorte de creer chez elle des doutes et un sentiment de culpabilite ainsi que honte.

Et contrairement au commun des mortels, ainsi, malheureusement de bien des professionnels censes prendre en charge nos victimes, il sait fort bien ce qu’est un etat de sideration, qui paralyse la victime, car c’est votre qu’il cherche avant bien a mettre en place avec des strategies tres efficaces.

Ce pourrait i?tre donc la moindre des choses que tout le monde s’informe sur les consequences et les mecanismes psychotraumatiques des violences, qui sont impeccablement connues et decrites depuis environ 30 ans, et que l’ensemble des professionnels au contact des victimes soient formes a ces connaissances !

A commencer par le mecanisme de sideration qui paralyse l’activite corticale en victime de viol et l’empeche de reagir. Cela eviterait Afin de les victimes beaucoup de questions injustifiees, empreintes des pires soupcons.

Une effraction qui balaie les representations mentales

Le viol cree une effraction psychique et balaie toutes les representations mentales, l’ensemble des certitudes, le cortex se retrouve alors au garage (nous verrons que cette manque est visible i  propos des IRM). C’est dans l’incapacite d’analyser ca et d’y reagir de facon adaptee. J’ai victime reste tel petrifiee, elle ne pourra nullement crier, ni parler, ni organiser de facon rationnelle sa defense.

Pour siderer une victime, on doit :

– soit la terroriser par la soudainete et la brutalite de l’agression, la reduire a l’impuissance par des menaces de mort, par des violences physiques et avec une volonte de destruction inexorable ;

– soit votre paralyser par le non-sens, le caractere incongru, incomprehensible, impensable de l’agression ainsi que sa mise en scene, qui est alors impossible a integrer, comme au sein des situations de viols incestueux et de viols commis par des personnes au cadre de leurs fonctions de responsabilite et d’autorite (tel des professeurs, des entraineurs, des educateurs, des responsables religieux, des soignants, etc.) Afin de des bambins et des adolescents (qui representent, ne l’oublions nullement, environ la moitie des 150.000 des victimes de viol par an en France), ou Afin de les adultes au cadre de relations de confiance, de responsabilite, ou J’ai securite doit normalement etre assuree (amis, conjoint, medecins, kines, collegues d’embauche, employeurs, policiers, etc.).

Les violences des plus siderantes seront celles qui sont des plus “insensees”, celles qui n’ont aucun sens par rapport au contexte, pas de sens par rapport a Notre victime, par rapport a le histoire, a votre qu’elle a fera ou nullement, a ce qu’elle a devoile ou gui?re. Notre viol en fait part. Cette violence impensable ne concerne pas la victime, c’est une violence qui vient de la nouvelle scene, celle de l’agresseur !

  • このエントリーをはてなブックマークに追加

無料査定依頼・売買・運用・賃貸相談のご相談はこちらから

  • 	売りたい方のメール無料査定
  • 貸したい方のメール無料査定
0120-41-2327 受付時間10:00〜19:00 定休日:毎週水曜日・第一・第二火曜日・年末年始